Education nationale : un budget en hausse de plus de 850 M€ en 2019, avec une priorité claire donnée à l’école primaire

L’école primaire est la priorité donnée par le gouvernement en matière d’éducation car c’est là que se joue la réussite scolaire des élèves et que se creusent les inégalités. Or jusqu’ici la France investissait moins que la moyenne de l’OCDE pour le primaire et plus pour le secondaire.

Le budget 2019 s’inscrit dans cette logique, en poursuivant le rééquilibrage des moyens du secondaire vers le primaire, dans la continuité du budget 2018. Au primaire, des moyens importants seront investis, notamment pour le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP/REP+, qui concernera 300 000 élèves/an à la rentrée 2019. L’impact sera donc aussi positif pour les enseignants du secondaire qui verront arriver des élèves maîtrisant mieux les savoirs fondamentaux.
Un budget en hausse de 850 millions d’euros
Au total, le budget de l’Education nationale augmente de plus de 850 M€ en 2019, une augmentation importante dans un contexte d’effort général des pouvoirs publics qui constitue l’une des plus importantes augmentations au sein de l’Etat.
Redonner aux professeurs une place centrale dans la société. 
Les 1800 postes supprimés (soit 0,2% des effectifs de l’Education nationale qui compte plus d’1 million de postes)seront sans incidence sur le volume d’enseignement du secondaire, puisqu’il s’agit en partie de postes administratifs. En échange, le budget prévoit une hausse significative du pouvoir d’achat des professeurs avec une ambition à l’échelle du quinquennat de redonner aux professeurs une place centrale dans la société.
Exonérations sur les heures supplémentaires, prime annuelle,  augmentation.
Parmi les mesures, l’exonération partielle des heures supplémentaires qui seront donc plus rémunératrices pour les professeurs, mais aussi une prime, actuellement de 1000€ net en 2018 pourra aller jusqu’à 3000€ annuels net.
Au-delà des mesures ciblées, « l’augmentation de la  rémunération des personnels  se poursuivra tout au long du quinquennat.  Le traitement des professeurs certifiés à l’entrée en fonction connaîtra par exemple une hausse de 1000 € par an entre 2017 et 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin