Rencontre avec Laurent Boyet, Président et fondateur de l’association « Les papillons »

Victime de l’inceste, cet homme de 47 ans a réussi à conjurer son enfance le jour où il a pu raconter, dans un livre (Tous les frères font comme ça… ), ce qui lui est arrivé. Aujourd’hui, il aide d’autres victimes à oser prendre la parole avec son association « Les papillons ».

L’association Les Papillons entend lutter contre les violences faites aux enfants notamment en déployant les Boîtes aux lettres Papillons dans les écoles primaires, les collèges, les clubs de sport et infrastructures sportives des villes, pour aider les enfants à libérer leur parole des maltraitances dont ils sont victimes.

 

Tous les ans, c’est plus de 165 000 enfants victimes d’abus sexuelle, et l’immense majorité de ces victimes se réfugie dans le silence. 

Pour lutter contre cela, l’association Les Papillons réalise deux actions majeures : 

  • Aider les victimes et leurs familles dans leur reconstruction en construisant des maison Papillons pour pouvoir prendre le temps de se reconstruire.
  • Installer des Boites aux lettres Papillons dans les écoles volontaires pour permettre à l’enfant de libérer sa parole à son rythme. Chaque jour, le courrier est ramassé par un membre de l’association, ensuite, selon l’urgence et la gravité des faits, la lettre est transmise à la Cellule de recueil des situations préoccupantes (C.R.I.P.) du Conseil Départemental, soit traitée avec les associations locales, les infirmières ou psychologues, assistante sociale, l’équipe éducative…

 

🦋 Transformer les doutes en certitudes. Transformer les peurs en espoirs, les larmes en promesses… telles sont les missions de l’association Les Papillons.🦋

 

http://www.associationlespapillons.org/ 

 

Je souhaite apporter mon soutien en étendant les actions de l’Association Les Papillons sur notre territoire. 

 

Vous êtes victime ou témoin de violences intrafamiliales ?

One Response

  1. Bonjour
    Je viens de voir le documentaire sur LCP, je découvre votre engagement.
    Bien que non concerné directement, je suis touché par ce fléau, par la souffrance des victimes et par la beauté de votre combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin