50 ans de l’usine COMAP / Journée Portes Ouvertes

Il existe des moments charnières dans une vie… celui de vos 50 ans en est un. La cinquantaine est dit-on l’âge de la maturité mais votre entreprise conserve l’ardeur de la jeunesse. C’est donc avec grand plaisir que je me joins à vous, aujourd’hui, pour fêter les 50 ans de l’Usine COMAP de Nevers.

50 ans de recherche, 50 ans d’audace et 50 ans de créativité au service de ses clients mais aussi au service de notre département, la Nièvre, en terme d’emplois et de dynamiste économique, participant ainsi à notre attractivité territoriale.

Je remercie les dirigeants de l’entreprise COMAP de m’avoir invité, en tant que Députée de la Nièvre et de me donner ainsi l’occasion de témoigner de l’intérêt que je porte à nos entreprises, à nos entrepreneurs mais aussi et surtout aux salariés qui contribuent à la réussite de leur entreprise.

Je suis convaincue qu’une entreprise ne se résume pas à la force ou à la stabilité de son actionnariat, aux nombres de ses implantations géographiques ou encore à sa puissance financière mais une entreprise, comme la votre, tire sa force des compétences d’hommes et de femmes, qui chaque jour, développe un savoir-faire spécifique qui s’exprime dans la conception, la production et la commercialisation de vos produits.

La réussite, le développement et la longévité de COMAP, depuis ses origines, sont fondés sur ce savoir-faire technique solide, enrichi et revalorisé, sans cesse, avec dynamisme au fil des années.

Cette longévité est le signe que vous avez la capacité de rechercher, constamment et avec imagination, des modèles, des concepts et des actions nouvelles, les mieux adaptées à votre secteur et les mieux adaptées aux temps nouveaux, pour vous distinguer de vos concurrents. C’est cette capacité qui vous permet de répondre rapidement aux attentes de vos clients par des innovations utiles et durables.

Survoler les 50 ans d’existence de l’entreprise COMAP, c’est d’abord rappeler son origine qui remonte à 1921, lors de la création, à Paris, de la Société des appareils à jet (SAJ). Cette société fabriquait et commercialisait des éjecteurs, des pompes, des vannes et des robinets à usage industriel. Plusieurs événement ont émaillé la vie de COMAP : l’après guerre de 1939-1945, les restructurations successives dans les années 70 et 80, les différentes ventes de l’entreprise à différents groupes comme Pont-à-Mousson, Legris SA ou encore Saunier Duval. Mais c’est en 2006 que vous rejoignez le groupe Aalberts Industries et aujourd’hui vous comptabilisez plus de 10 000 clients dans plus de 50 pays. C’est une belle histoire et une magnifique réussite.

L’autre force, de l’entreprise COMAP, est d’avoir su, au cours de ce demi-siècle, s’adapter systématiquement. Oui car ces cinquante dernières années ont été marquées par des vagues technologiques puissantes : l’électronique, les technologies de l’information et de la communication, et la généralisation du numérique. Toutes ont modifié, en profondeur, notre industrie et son innovation. Elles ont placé les technologies informatiques au cœur d’une intense compétition mondiale appelant toutes les entreprises à se saisir des transformations digitales, pour s’y adapter certes, mais aussi pour les anticiper voire pour les inspirer et les améliorer.

Je ne peux donc que vous encourager à poursuivre et à accélérer encore dans la voie que vous avez su tracer ensemble depuis 50 ans !

Mais ensemble, ne veut pas dire sans un soutien ou un accompagnement du gouvernement. C’est bien dans ce cadre que le Gouvernement, que je soutiens, a mis en place la loi relative à la croissance et la transformation des entreprises, dite loi PACTE.

Cette loi est destinée à faire grandir les entreprises françaises et repenser leur place dans notre société. Son objectif est de donner les moyens nécessaires aux entreprises d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois. Elle doit également permettre d’autoriser l’échec pour mieux réussir et de mieux faire rebondir nos entrepreneurs.

Mais le plus important est que cette loi doit faciliter la croissance des entreprises pour renouer avec l’esprit de conquête économique et à mieux associer les salariés aux fruits de la croissance à travers une refonte des mécanismes de participation, d’intéressement, d’épargne salariale ou d’actionnariat salarié.

Enfin, je terminerai mon propos en remerciant et en félicitant le directeur de COMAP Nevers, Monsieur Riniker, et les membres de son Comité de Direction, qui ont remarquablement organisé cette journée du cinquantenaire. Ils montrent et confirment ainsi, dans la grande tradition des dirigeants d’entreprises, leur dévouement total à la réussite de COMAP.

Bon anniversaire à tous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin