Fin du confinement dans la Nièvre, informations et règles à respecter

A jour le 13 mai 2020

Depuis lundi 11 mai, le confinement a cessé, il nous faut nous adapter.

Lors de la conférence de presse tenue le 7 mai, le Premier Ministre a présenté le plan de déconfinement et la carte de France qui distingue les départements en vert et en rouge.

Le département de la Nièvre est indiqué en rouge (compte tenu de la prise en compte d’un critère régional sur les tensions en capacités sanitaires).

La situation  de chaque département est déterminée par le cumul de trois critères : 

  • la circulation du virus est mesurée par la proportion de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 qui s’élève dans notre département à 6 à 10 %. 
  • les tensions sur les capacités sanitaires sont mesurées par le taux d’occupation des lits de réanimation par les patients atteints du Covid-19 par rapport à la capacité initiale avant l’épidémie. En moyenne glissante sur 7 jours, ce taux est supérieur à 80 % pour l’ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté, de sorte que notre département se voit attribuer la couleur rouge ; La tension constatée en Bourgogne-Franche-Comté est bien orientée et diminue quotidiennement.
  • les capacités de dépistage du virus par tests PCR sont mesurées par le taux de couverture des besoins en tests, présenté pour la première aujourd’hui. La situation favorable de notre département – identique à celle de l’ensemble du pays – est indiquée par la couleur verte 

 

Se déplacer

Si vous vous rendez à plus de 100km de votre domicile il vous faudra vous munir d’une attestation de déplacement que vous pouvez télécharger ici ou générer depuis un ordinateur ou un smartphone.

Le déconfinement va être mis en œuvre dans le département.

Les règles sanitaires doivent cependant continuer à être respectées en tout lieu et à tout moment de notre vie quotidienne. Le redémarrage de la vie sociale et la reprise progressive du travail ne peuvent ni ne doivent s’accompagner d’un relâchement dans l’application des mesures barrières apprises depuis le confinement.

Montée en puissance des capacités de dépistage, des tests et de l’isolement des personnes covid + et de leurs « cas contact »

Les capacités de dépistage du Covid-19 (par tests PCR) ont été renforcées pour le département grâce au partenariat engagé entre le CHAN et le laboratoire départemental mais aussi les laboratoires de biologie médicale. Public et privé sont aujourd’hui unis dans la Nièvre pour permettre à toute personne présentant les symptômes ou cas contacts d’accéder aux tests. En effet, en cas de suspicion de la maladie, le médecin traitant sera amené à prescrire un test et la personne devra rester chez elle jusqu’au résultat du test (et au-delà ensuite s’il s’avère positif). L’enjeu du déploiement massif des tests virologiques est de diagnostiquer les malades pour les isoler individuellement et ainsi casser la chaîne de transmission du virus.

Pour parvenir à ce résultat l’ARS et la préfecture mettent en œuvre une organisation spécifique, permettant de répondre à cette mission nouvelle, avec l’appui du  président du SDIS qui a accepté de prêter son concours, des maires et présidents d’ EPCI  (via les CCAS notamment) et du président du conseil départemental (par l’intermédiaire des assistantes sociales).

 

En pratique :

  • Le télétravail doit continuer à être encouragé. En effet, les mesures de déconfinement doivent permettre un retour progressif aux conditions normales de l’activité professionnelle, tout en garantissant un niveau de protection sanitaire maximal de la population. Les gestes barrière et de distanciation physiques demeurent plus que jamais la règle.
 
  • Tous les commerces pourront rouvrir à l’exception des lieux de convivialité (bars, cafés, restaurant). Dans les commerces, le port du masque grand public sera recommandé.
 
  • Les modes alternatifs aux transports en communs sont à privilégier (covoiturage, modes doux). Le port du masque devient obligatoire dans les transports en commun ; le non-respect de cette mesure sera sanctionné d’une amende de 135€.
 
  • La mise en œuvre des gestes barrières et des règles de distanciation sociale demeure essentielle dans toutes les dimensions de la vie sociale.

 

Reprise scolaire

Un travail important a été mené dans le département sur ce sujet dans les dernières semaines. La concertation engagée entre les communes, l’Éducation Nationale et les services de l’État a permis un dialogue nourri, d’anticiper les points les plus sensibles et de préparer les personnels concernés pour la reprise scolaire. A ce jour, ce sont au moins 2/3 des communes qui ont fait connaître leur accord pour accueillir une partie des élèves dès le 14 mai. D’autres communes ont choisi de suivre les semaines suivantes ;

Il est plus spécifiquement relevé que :

  • les masques pour les enseignants ont été reçus. Ils seront disponibles dans les écoles dès lundi prochain (ainsi que des masques pédiatriques) ;
  • pour les transports, le conseil régional, après un travail très fourni avec le rectorat a fait savoir que la quasi totalité des circuits existants (300 lignes pour la Nièvre) avant la crise seront fonctionnels à partir du 14 mai. La désinfection est à charge et de la responsabilité des transporteurs et sera réalisée quotidiennement.  La capacité totale des bus a été divisée par 2 de façon à respecter les protocoles sanitaires. Les enfants devront se placer aux places le long des vitres, les sièges le long de l’allée centrale seront condamnés comme ceux situés derrière le chauffeur. En cas d’absence de transport, les directrices d’écoles seront prévenues prioritairement ; Un support pédagogique sera mis en place dans chaque bus pour favoriser les gestes barrières.
  • Il en est de même pour le plan de transport de l’agglomération de Nevers, avec des mesures barrières également strictes concernant le protocole sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin