Discours – Vendredi 3 mai 2019

Monsieur le Maire, Monsieur le Secrétaire général, Mesdames et Messieurs
les élus, Mesdames et Messieurs Neversoises et Neversois, Nivernaises 
et Nivernais, nous sommes réunis ici ce soir, devant cet illustre bâtiment, puisqu’il représente bien plus qu’un simple monument. 

En effet, la Porte de Paris incarne plus de 274 années d’histoires, de victoires,
de défaites, 
de recueillement, de symboles et d’union. Là où des générations empruntèrent cet arc pour arpenter les rues de notre ville, là où réside l’histoire de notre ville, elle reste sa véritable représentante. Représentante de Nevers, des Neversois et de la Nièvre. Elle a su au fil des années rassembler autour d’une histoire commune, et même l’incarner. Nous avons tous une histoire  avec cette Porte de Paris, si aujourd’hui nous sommes présents, si nombreux, c’est donc pour célébrer cette histoire, notre histoire, qui se fait peau neuve. Histoire si prestigieuse, qu’en 1930, cette Porte de Paris rentrait au palmarès des monuments historiques : c’est avant tout une grande fierté, partagée,  sans aucun doute, par bon nombre d’entre nous, d’être la aujourd’hui
et de pouvoir encore l’admirer. 

Cette rénovation m’a fait découvrir, pourtant Neversoise depuis 41 ans, et bien que Voltaire avait écrit quelques lignes sur cette Porte de Paris. Aujourd’hui
on peut profiter de l’écriture 
de Voltaire, grâce aux rénovations on redécouvre aujourd’hui cet arc
qui est pour moi 
un vrai bonheur. Il y a quelques siècles  de cela, Voltaire, alors historiographe du roi, signe sur la paroi  de la Porte de Paris un poème dont les mots résonnent encore aujourd’hui :

“ Les peuples de Nevers en ces jours de victoire,
Ont voulu signaler leur bonheur et sa gloire.
Étales à jamais augustes monuments,
Le zèle et la vertu de ceux qui vous fondèrent,
Instruisent l’avenir, soyes vainqueurs du temps,
Ainsi que le grand nom dont leurs mains vous ornèrent.”

Ce n’est pas anodin, ces paroles là pour moi aujourd’hui dans le temps que nous vivons.
Je voulais également saluer la transformation de la ville de Nevers mené par cette équipe municipale depuis 2014 avec effectivement le petit théâtre,
la rénovation de la rue St Martin qui change complètement l’entrée de notre ville, la poursuite
des travaux de la gare qui, quand des voyageurs viennent
dans notre territoire voient cette gare en premier, il était donc important de la rénover.
On attaque cette semaine d’anniversaire bien entendu
la rénovation de la rue Pierre Bérégovoy qui va harmoniser cette “nouvelle ville” et permettre
à notre belle ville de Nevers de rayonner comme elle le mérite  et qu’elle retrouve effectivement
les lettres de noblesses qui étaient les nôtres au moment où cette Porte de Paris avait été construite. Ce monument résiste et persiste, à travers les années, cela nous amène à penser que ce n’est que
le début et le renouveau de ce symbole, où la voix des peuples de Nevers résonne
et résonnera encore.
Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin