JDC – Proposition de loi visant à simplifier l’accès à l’IVG : quelles répercussions dans la Nièvre ?

(…)

Un des arguments avancés par des députés français en faveur de l’extension de deux semaines du délai de recours à l’IVG, c’est, justement, le nombre de femmes françaises partant avorter à l’étranger, chaque année. Elles seraient environ 2.000 à s’engager dans ce parcours compliqué et onéreux. D’autres ne peuvent pas se le permettre, donnant la vie à des enfants non désirés.

« Mais le but n’est pas pour autant d’arriver à quatorze semaines », temporise Perrine Goulet, députée MoDem de la 1re circonscription de la Nièvre, qui a défendu à l’Assemblée nationale la proposition de loi adoptée après examen en deuxième lecture par 79 voix contre 36 (avec 8 abstentions). « Plus on attend, plus c’est traumatisant pour la femme. »

(LIRE PLUS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin