Les 10 raisons pour lesquelles il faut transformer l’apprentissage

La France compte plus de 1,3 millions de jeunes qui ne sont ni à l’école, ni à l’université, ni en apprentissage, ni en emploi. Actuellement, beaucoup trop d’obstacles et de dysfonctionnements privent les jeunes de formations adaptées à leurs besoins. Dans le même temps, ces derniers ne trouvent pas d’entreprises alors que des dizaines de milliers de places ne sont pas pourvues.

C’est pourquoi le Gouvernement, avec tous les acteurs concernés, les Régions, les branches professionnelles et les partenaires sociaux, ont décidé de s’engager conjointement dans une mobilisation nationale sans précédent pour une meilleure orientation et une transformation profonde de l’apprentissage.

Une large concertation a réuni l’ensemble des acteurs de l’apprentissage, un rapport a été transmis aux ministres du Travail, de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

L’apprentissage mérite d’être reconnu comme une voie de passion, d’excellence et d’avenir, pour les jeunes, leurs familles et les entreprises !

Les 10 raisons pour lesquelles il faut transformer l’apprentissage

  1. 1,3 million de jeunes dans notre pays ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études.
  2. 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi dans les 7 mois qui suivent leur formation, 30 à 40 % créent leur propre entreprise.
  3. Les CFA ne peuvent pas librement se développer pour répondre aux besoins en compétences des entreprises.
  4. Par sa complexité, le système de l’apprentissage décourage apprenti, CFA et entreprises.
  5. En France, seulement 7 % des jeunes français sont en apprentissage contre 15 % dans les pays européens
  6. Les jeunes sont peu nombreux à oser passer d’une filière générale à l’apprentissage et vice versa, il y a très peu de passerelles.
  7. Tous les jeunes et les familles n’ont pas le même accès à l’information sur les débouchés de l’apprentissage pour pouvoir faire un choix éclairé.
  8. Aujourd’hui il faut plusieurs années pour qu’un diplôme soit adapté à la réalité du marché de l’emploi
  9. Aujourd’hui la durée des contrats d’apprentissage est rigide pour les jeunes, les entreprises et les CFA
  10. Chaque année, ils ne sont que 6 800 apprentis à partir en Erasmus en Europe contre 43 000 pour les autres étudiants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin