L’accompagnement des jeunes est une des priorités du gouvernement. J’ai donc souhaité me rendre compte du fonctionnement de la Mission Locale Bourgogne Nivernaise dirigé par Madame Marie-France DUHAMEL.

La mission locale accompagne les jeunes de 16 à 25 ans rencontrant des difficultés pour l’accès à l’emploi, la formation, le transport, le logement, la santé ou encore la gestion du budget. Ainsi, les 14 salariés de la Mission Locale Bourgogne Nivernaise ont pour objectif d’accompagner les jeunes dans leurs parcours vers l’emploi et l’autonomie professionnelle et sociale, de les informer sur leurs droits et devoirs en matière d’emploi et de formation, et sur les questions de santé, de logement et de transports et enfin de les mettre en relation avec les services partenaires concernés. 1400 jeunes sont suivis par an dans cet objectif.

3 antennes sont ouvertes du lundi au vendredi à : 

  •  Cosne-Cours-sur-Loire
  • Clamey
  • La Charité-sur-Loire

avec 3 permanences régulières à : 

  • Entrains-sur-Nohain (1 fois par mois)
  • Premery (1 fois par semaine)
  • Varzy (2 fois par mois)

Et 4 lieux de rencontres possibles sur rendez-vous et à la demande des jeunes ou des élus à : 

  •  Saint-Amand-en-Puissaye avec signature d’une convention MSAP (Mason de service pubic)
  • Donzy
  • Pouilly-sur-Loire
  • Tannay

 

Repérage

Le repérage des jeunes est leur priorité absolue; chaque jeune de notre territoire doit pouvoir être informé et avoir accès aux dispositifs jeunes, quelques soit son lieu de vie et en bénéficier. C’est ainsi qu’en 2019 l’ARML et les missions locales de la Bourgogne Franche Comté ont pu rendre à l’appel à projets Pic repérage, d’en faire un projet global et régional, unique dans le réseau des missions locales.

 

Aides, outils et dispositifs

Plusieurs outils et dispositifs permettent de traiter les questions d’orientation, d’accès à la qualification et à l’emploi, d’insertion sociale et de sécurisation :

  •  le PACEA (Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie)
  • la Garantie Jeunes (492 € pendant 12 mois)
  • le Fonds d’Aide aux Jeunes
  • le Programme Régional de Formation Professionnelle du Conseil Régional;
  • les suivies délégués jeunes via Pole emploi, objet d’une convention de partenariat avec pôle Emploi;
  • le parrainage
  • Les aides au permis du Conseil Régional, du Conseil Départemental 
  • Les aides à la jeunesse de la Communauté de Communes du Haut Nivernais, Val d’Yonne

 

Les offres du territoire pour l’accès à la formation : 

  •  Une formation pour moi, c’est possible sur le site de Cosne et Clamecy
  • le DAQ : Dispositif en amont de la qualification
  • l’E2C : L’Ecole de la Deuxième Chance
  • Quelques actions qualifiantes récurrentes : Formation céramiste-potier, Vente, Magasinage, viciculture, Aide-Soignante

Ainsi en 2019, ce sont 1018 dispositifs d’emploi et de formation qui ont été mobilisés pour les jeunes (891 contrats d’emploi et 127 contrats de formation), plus de 106 aides au permis pour une enveloppe de 54 260 €, et plus de 569 588 € d’allocations diverses et d’aides à la vie quotidienne.

 

COVID-19

La mission locale a dû fermer son accueil physique pendant 2 mois, en raison de la crise du covid-19. Ils ont cependant mis en place des liens avec les jeunes pour venir en aide des plus démunis, en gardant le lien avec eux par téléphone, mail et par Visio. 

Elle reçoit de nouveau du public depuis le 18 mai, et les jeunes, plus impactés par la crise, sont revenus nombreux.

En effet il y a eu quelques décrocheurs scolaires pendant le confinement et beaucoup de familles ont été fragilisé.

 

Plan de relance

Impact sur l’insertion socioprofessionnelle des jeunes avec une augmentation de 50% de places ouvertes en Garantie Jeunes passant de 100 000 à 150 000 jeunes accompagnés.

Tout jeune sans emploi ou formation âgé de 16 à 25 ans révolus et en situation de précarité peut entrer en Garantie jeunes et en parallèle de son accompagnement vers l’insertion et l’autonomie, bénéficier d’une allocation mensuelle pendant 12 mois. 

Le coût estimé est 211 millions d’ €, financé sur le mission « relance »

Augmentation également de 23% pour le PACEA, passant de 340 à 420 000 jeunes accompagnés, sur l’ensemble du territoire. 

L’enveloppe d’allocation PACEA est renforcée afin de permettre à un plus grand pourcentage de jeunes de toucher au moins une fois dans l’année le montant mensuel maximal (soit le mandatant du RSA sans le forfait lament : 497 €)

Le coût estimé de 80 000 places est de 22 millions d’ €. 

Mesure mise en oeuvre en 2021, à la suite de la loi de fiances 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez -vous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin